Fort de cette première signature, le MESK, qui est un assemblage de Whisky de malt et de blé noir, fût mis au point. Dans la foulée, et pour pousser plus loin la « Signature Naguelann », un petit alambic de 500 litres fût mis en route fin 2016, puis un deuxième de 1 000 litres en 2017, les deux alimentés en flammes nues. Ainsi, fin 2018 et pour la toute première fois, le MESK TANTAD viendra au monde en faisant le lien avec toutes les techniques explorées chez Naguelann.

Aujourd’hui Naguelann est un peu considéré comme une sorte de « grande cuisine » où se croisent des whiskies de malt légers, d’autres tourbés, des blé noirs, des fûts de fins français, de cidre, bourbon, Sherry, de 200 litres, de 40 litres de 50 litres… Pas seulement un affineur, pas seulement un assembleur, plus qu’une distillerie : Découvrez l’expérience Naguelann.

Dour : L'eau

L’eau de Naguelann provient de Plancoët qui jaillit au lieu-dit Sassay, dans le quartier de Nazareth, à Plancoët, et les habitants de la commune peuvent venir s’y servir librement.

Histoire : Le docteur Chambrin, maire de la ville au début du vingtième siècle, s’intéresse aux propriétés de cette eau. Il obtient en 1928 sa reconnaissance comme eau minérale naturelle. Elle est d’abord vendue sous l’appellation « Eau de table de Nazareth » aux curistes de la région de Dinard puis elle prend son essor commercial à partir des années 50. Les 96 hectares qui environnent la source sont protégés de toute activité agricole depuis les débuts de son exploitation commerciale.

Koad : Le bois

Les débuts de Naguelann et sa rapide ascension sont à l’origine dûs à un Nez, et à une sélection précise des premiers fûts. Aujourd’hui on trouve dans les chais de Naguelann des fûts ex bourbon remodelés en 50 litres, et, sur le même principe, des fûts ex Sherry. Outre quelques petits fûts neufs, et des barriques du Château Malineau Saint-Emilion Grand Cru, on utilise toujours les fameux fûts de cidre dont le premier porte un nom : « Khozh » Le Grand-père.

Gedal : Du temps, de la patience et de la bienveillance

… Pour les affinages : Dans le monde du Whisky en général, ils peuvent durer quelques mois. Ceux de Naguelann demandent toujours un minimum de un an et demi, comme le Grand’Pa, toute première cuvée mise au point par Lénaïck. Parce que dès le début il fallait trouver cette « Signature Naguelann » que les amateurs savent aujourd’hui reconnaître.
… Pour la distillation : Pour 1 seul fût de Naguelann Single Malt, il faut en moyenne 700 Kilos d’orge maltée, 3500 litres d’eau, et une distillation très lente. Chaque première passe de 1000 litres dure environ 20 heures, et la « Bonne Chauffe », d’environ 450 litres, dure entre 18 et 20 heures. Le cœur de chauffe est soigneusement isolé par Lénaïck, afin de retrouver un Nez régulier, concentré et fruité, avec la présence de la tourbe, qui s’accentuera peu à peu dans les fûts.
… Pour le vieillissement : Chaque année, un ou plusieurs fûts sont sélectionnés afin d’être… Oubliés !